Excite

Propriétaires d'un bien immobilier, gare aux termites !

Les termites, insectes sociaux, sont hyper organisés et travailleurs. Il n'en reste pas moins qu'ils ont été reconnus par les pouvoirs publics "fléau national". Explication.

Très socialisés, les termites fonctionnent comme fourmis et abeilles. Regroupés en colonies, ils connaissent leur rôle respectif et s'y tiennent toute leur vie durant. Ce serait parfait si ces bestioles ne s'attaquaient pas, sans vergogne, aux biens immobiliers.

Les termites ouvriers se livrent à la trophallaxie, c'est-à-dire qu'ils grignotent la cellulose du bois des charpentes et autres cloisons pour, plus tard, nourrir la totalité de la colonie en régurgitant la cellulose digérée. Ils sont partout, s'attaquant sans relâche à tout bien immobilier acquis par l'homme au prix de dures années de labeur.

Comme ils craignent considérablement la lumière (la quasi-totalité d'une colonie étant aveugle), les termites s'en protègent en s'infiltrant dans le bois et restent bien cachés. Ce qui explique qu'ils sont très difficiles à détecter pour un œil non averti. D'autant que l'amélioration de l'habitat ne fait rien pour arranger les choses ! Les termites adorent les endroits chauds et bien isolés… Et se développent d'autant plus dans de telles conditions. Ce fléau national grignoteur est effroyablement fertile !

Problème récurrent du Sud-ouest de la France il y a une soixantaine d'années, le termite vit aujourd'hui dans le pays tout entier. Et forcément la quasi-totalité des habitations est exposée à la trophallaxie des termites. C'est la raison pour laquelle, dans les zones à risque, le "diagnostic termite" des terrains constructibles à la vente doit être effectué.

De plus "la loi de Juin 1999 et le décret d'application du 5 Juillet 2000" imposent à toutes les régions françaises que le sol soit traité préventivement avant que tout bien immobilier ne soit commencé.

Photo : Filipe Fortes (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018