Excite

Prêt relais : quels sont les risques ?

Du fait des modifications du marché immobilier le nombre transactions diminue ainsi que les prix. Les personnes qui projettent d'acheter, espérant une baisse plus importante, ont tendance à retarder leur projet d'achat. Pendant ce temps, les propriétaires qui sont pressés de vendre vont souscrire un prêt relais en attendant la vente de leur bien.

Le prêt relais est un prêt de courte durée, deux ans au maximum, et jusqu'à deux de plus en cas de construction. Il est destiné aux ménages qui souhaitent financer leur nouveau logement par la vente du précédent. Pour l'obtenir, l'emprunteur s'engage à ce que le produit de la vente soit suffisant pour rembourser le prêt relais et à ce que le remboursement intervienne dans le délai prévu.

Le prix du bien sera évalué par un ou plusieurs experts, le plus souvent un agent immobilier, et accepté par le prêteur. En principe, le montant du prêt accordé représentera 80% de cette évaluation, autorisant ainsi une marge de baisse. Toutefois, l'évaluation d'un bien est toujours un peu compliquée et parfois, pour remporter le mandat de vente, l'agent immobilier peut avoir tendance à le surestimer.

Attention à l'évolution du marché

Vu l'état actuel du marché, le risque que le bien soit vendu moins cher est devenu plus important. Aussi, la date d'échéance du prêt relais peut être dépassée. Les établissements prêteurs auront donc tendance à réduire les quotités jusqu'à 60%, voire à refuser le prêt immobilier lorsque le bien est atypique ou situé dans un marché peu actif.

Pour limiter les risques, les banques vont contacter l'emprunteur quelques mois avant la date d'échéance pour étudier avec lui les actions à engager pour vendre le bien ou modifier les conditions de l'emprunt, avant que la situation ne soit trop dégradée.

Photo : Refracted Moments™ (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019