Excite

Les étapes essentielles pour poser un plancher flottant

Poser un plancher flottant demande quelques heures de travail. Vous devez être rigoureux dans les découpes et l’emboîtement des différentes lames. En prenant son temps, cet atelier bricolage est à la portée de tous les consommateurs. Il existe également des fixations très simples qui ne nécessitent pas de colle ni de clous.

Avant de poser un plancher flottant, il est nécessaire de préparer la surface. Vous avez la possibilité de le positionner sur du béton, un linoléum ou de la moquette. Le précédent revêtement doit être parfaitement collé au sol. Pour atténuer les bruits, il est recommandé de poser une couche spécialement conçue pour l’isolation phonique.

En fonction du support, vous devez impérativement le nettoyer, le dépoussiérer, car il ne doit pas y avoir de particules ni de corps gras. Cela pourrait nuire au bon positionnement du parquet. Une découpe au niveau des encadrements de portes est à prévoir puisque le sol sera rehaussé de quelques millimètres. Placez ensuite une première rangée de lames en disposant tous les mètres une cale. Certains modèles sont très faciles à poser puisqu’ils ont des clips. Grâce à un marteau et une cale spécifique, il est très facile d’emboîter les lames les unes aux autres.

Les cales doivent être positionnées sur tous les murs notamment pour respecter l’espace de dilation qui est généralement de 8 mm. Lorsque vous entamez une nouvelle ligne, utilisez la dernière chute, cela permet à la pose de ne pas être régulière tout en renforçant la rigidité de l’ensemble de la surface.

Encore quelques étapes

Lorsque toute la surface de la pièce est recouverte par le parquet, vous pouvez enlever les cales. Poser un plancher flottant est très facile et à la portée de tous les bricoleurs. Ces derniers doivent fixer tout autour de la surface des quarts de rond ou des plinthes. Cela permet de masquer l’écart de dilation.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016