Excite

L'art de la mosaïque à votre table

La mosaïque pour décorer une table selon la méthode directe est une technique d'art facile et peut être abordée par pratiquement tout le monde. Laissez-vous aller à jouer des formes et des couleurs, vous pourrez redonner vie à l'objet le plus banal et jouir au quotidien de votre propre "œuvre d’art".

Pour décorer en mosaïque une table, mode d'emploi

Choix de la table :

Choisissez de préférence une table d'intérieur carrée ou rectangulaire pour débuter, car les courbes sont difficiles à aborder. Vous pouvez utiliser une vieille table que vous aurez chiné dans une brocante, ou acheter une table neuve de série dans une grande surface. L'essentiel est que la table soit suffisamment solide pour supporter le poids de la mosaïque.Si le plateau est abîmé, peint, ciré ou vernis, vous devrez d'abord le décaper pour obtenir une surface nette. Passez ensuite au pinceau un fixateur obtenu en mélangeant 50% de colle vinylique et 50% d'eau. Laissez sécher 1 heure.

Les tesselles:

Pour cette première création, vous choisirez des tesselles (petits carrés ou rectangles) de pâte de verre ou vitreuse.

Vous en trouverez très facilement dans les magasins de création et de bricolage:

  • les smalts

Ces petits pavés rectangulaires en pâte de verre sont fabriqués artisanalement en Italie. Ils font 10 X 15 X 7 mm. Leur gamme de couleur est très belle et très étendue. Ils existent aussi en or et argent et mesurent alors 20X20X4 mm.

  • Les tesselles vitreuses

Ces carrés de verre sont lisses dessus et rugueux dessous pour une meilleure adhérence. Leur gamme de couleurs est agréable mais moins large que celle des smalts. En revanche, ils sont moins coûteux et se coupent plus facilement. Leur format est en général de 20x20 mm.

Le matériel:

Papier millimétré, papier calque et crayon gras pour dessiner les motifs. Couteau pointu. Couteau à palette. Pince japonaise si vous avez besoin de recouper les tesselles. Pinceau. Ciment-colle à mosaïque. Colle pour mosaïque. Colorant pour ciment ou gouache ou peinture acrylique.

La conception de la mosaïque:

Déterminez le dessin général.

Pour débuter sans problème dans la mosaïque, vous choisirez un motif géométrique, frise de style grec, art nouveau ou mauresque, décor abstrait, échiquier, motif réaliste,… le choix est infini. Mais quelle que soit l'apparente simplicité du motif choisi, tout projet de mosaïque doit être soigneusement pensé et dessiné, d'abord en petit, puis à l'échelle réelle de réalisation. Dans tous les cas, surtout si vous projetez de réaliser une mosaïque réaliste, pensez à simplifier et styliser au maximum votre dessin. Le résultat n'en sera que plus harmonieux et plus élégant. Si vous manquez d'inspiration, regardez la nature et consultez des revues et des livres d'art. Grâce aux photocopies, vous pouvez agrandir une photo ou un motif.

Choisissez votre gamme de couleur.

Avant de choisir une gamme de couleur, réfléchissez à l'endroit où vous allez placer la table, à la luminosité de la pièce et aux couleurs de l'environnement. Vous pouvez jouer sur le contraste de couleurs complémentaires, ou au contraire favoriser une harmonie de plusieurs nuances d'une même couleur. Pensez à l'éclat des smalts dorés qui peut donner un aspect précieux et mauresque à votre table. Vous pouvez aussi jouer de l'alternance des surfaces mates et brillantes.

Le tracé final.

Quand vous avez une idée précise de votre mosaïque, dessinez-la à grandeur réelle, tesselle par tesselle, avec un crayon gras et épais sur du papier millimétré ou du calque. Veillez à laisser un petit espace d’environ 2 mm entre les différentes pièces pour le joint. Puis reproduisez le dessin sur le plateau de la table en décalquant. Coloriez grossièrement les différentes parties pour distinguer les couleurs choisies.

La réalisation de la mosaïque:

Pour cette première réalisation, vous allez utiliser la méthode dite directe. Cette méthode consiste à poser les pièces directement sur un fond préparé, l'endroit visible vers vous. Cela vous permet de voir votre œuvre se constituer au fur et à mesure.

La coupe des tesselles.

Votre projet peut nécessiter une recoupe des tesselles. On utilise souvent des tesselles coupées en six pour dessiner une ligne. Vous utiliserez la pince japonaise en tenant les branches le plus près possible de leur extrémité pour que l'effort soit supporté par le ressort de la pince.

Le beurrage des tesselles.

Avec un couteau, striez le plateau de la table pour favoriser l'adhérence de la colle et des tesselles de verre. Etalez sur l'envers d'une tesselle la colle à mosaïque avec le couteau à palette. Cela s'appelle "beurrer les tesselles". Collez-la sur le support en commençant par le centre du motif et en terminant par les bordures. Laissez sécher au minimum une heure. Le jointoiement de la mosaïque La mosaïque doit être jointoyée avec du ciment colle. Cela consolide l'ouvrage, scelle les tesselles, et donne une surface lisse. Pour que le joint s'harmonise ou au contraire contraste avec les couleurs de votre mosaïque, vous pouvez colorer le ciment colle, soit avec des colorants en poudre pour ciment, soit en ajoutant de la gouache ou de la peinture acrylique au mélange sec. Préparez votre ciment-colle en suivant le mode d'emploi et en le colorant éventuellement. Posez en une bonne quantité sur votre mosaïque et étalez-le avec une raclette en le faisant bien pénétrer dans les interstices. Enlevez l'excédent de ciment-colle avec un chiffon non pelucheux humide. Vérifiez qu'il ne reste aucune trace sur les tesselles. Laissez sécher trois jours.

La finition de la mosaïque:

Au bout de quelques jours, le ciment remonte à la surface et produit une sorte d'écume appelée laitance qui vient ternir la mosaïque. Pour éliminer cette laitance, vous passerez de l'acide chlorhydrique dilué. Muni de gants, diluez dans un récipient en verre une petite quantité d'acide chlorhydrique dans 20 fois son volume d'eau. Appliquez cette dilution à la brosse sur la surface de votre mosaïque. L'acide dissout la laitance en pétillant. Rincez immédiatement et abondamment la mosaïque pour que l'acide n'attaque pas la brillance des tesselles.

Histoire de la mosaïque

Les premières traces de la mosaïque apparaissent en Mésopotamie, à la fin du IVème millénaire avant J.-C. A partir du Vème siècle avant J.-C., les Grecs commencent à propager l'utilisation de la pierre et du verre dans la mosaïque. Très utilisée pendant l'Antiquité romaine, la mosaïque reste en usage tout au long du Moyen Âge, en particulier chez les Byzantins, continuateurs des Romains (basilique San Vitale de Ravenne), et de la Renaissance. Après avoir quasiment disparu pendant plusieurs siècles, cet art est réapparu au grand jour avec le mouvement Art nouveau. La mosaïque sur table s'est démocratisée et est rentrée dans nos foyers.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016