Excite

Les jardins verticaux recréent un lieu de vie.

Les concepts de mur vivant, mur végétalisé et mur végétal décrivent des jardins ou écosystèmes verticaux, plus ou moins artificiels, conçus tantôt comme éléments esthétiques de décor, dans le cadre du jardinage urbain, tantôt comme œuvres d'art utilisant le végétal, ou encore comme éléments d'écologie urbaine. Dans ce dernier cas, ces murs, comme les terrasses végétalisées ou les clôtures végétales, peuvent contribuer à la quizième cible HQE, ainsi peut-être qu'à la restauration de réseaux de corridors biologiques en ville notamment (technique non encore testée avec des espèces locales en Europe).

La colonisation naturelle de murs par des plantes est habituellement considérée comme un problème, les racines endommageant les mortiers naturels de terre quand ils sont humides, pouvant, dans certaines conditions, décoller les briques ou favoriser l'humidité du mur, ou sa vulnérabilité au gel. En zone tropicale humide, certains arbres peuvent rapidement coloniser et recouvrir des architectures (dont patrimoniales telles que celles des temples d'Angkor en quelques siècles).

Des structures architectoniques artificielles, ciment ou appareils de pierres maçonnées couvertes de mousses et de quelques plantes existent néanmoins depuis plus de 200 ans, dans quelques grands parcs royaux ou municipaux, initialement toujours associés à des fontaines ou cascades.

Les « fabriques » romantiques (faux bâtiments anciens, fausses ruines) les ont aussi utilisés au XIXe siècle.

Les jardins verticaux ont ensuite été créé pour le décor de terrariums ou d'aquaterrarium publics ou privés, utilisant généralement des espèces tropicales en culture hydroponique, avant que le botaniste et chercheur français Patrick Blanc ne crée, teste et développe son concept horticole de mur végétal sur support de feutre horticole.

D'autres techniques de murs végétaux se développent et dans leur sillage ou indépendamment, des designers et paysagistes ont développé de nouvelles méthodes et outils pour les espaces intérieurs. Des systèmes en kits prévégétalisés à assembler existent ou de supports conçus avec l'aide de scientifiques et d'un logiciel de modélisation de la croissance des plantes (croissance, aspect, couleur...). Fedor van der Valk a inventé de minis-jardins suspendus intérieurs (« String Gardens ») qui semblent flotter dans le vide en supportant des cascades de verdure. Le Néo-Zélandais Patrick Morris réussit à donner l'impression que le plafond est tapissé de plantes, via des jardinières à double fond qui y sont suspendues. L'équipe d'Amaury Gallon à breveté un mur végétal étanche et développe de nouvelle façons de végétaliser à la vertical. Le designer Richard Grassin Delyle propose des cloisons ou doubles cloisons végétalisées, éventuellement mobiles, avec plantes fixées sur tissu horticole horizontal. De nombreux exemples de murs intérieurs sont aujourd'hui disponibles. La haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève (hepia) développe en Agronomie et en Architecture du Paysage de nouveaux supports de murs végétalisables faisant partie du constructif, et de nouvelles fonctions d'épuration à ces murs (notamment produits phytosanitaires et eaux urbaines).

Comment créer un jardin vertical ?

Un mur de plantes doit pouvoir se reposer sur une base solide. En règle générale, vous devez préparer une ossature en bois ou en fer qui maintiendra solidement de la laine de coco, de la feutrine, de la laine de verre ou bien même de la paille pour une version écolo mais dégradable rapidement. Ce sont ces supports qui vous permettront de fixer vos plantes sur votre green wall. Les jardins verticaux ont besoin d'eau. Vous ne pouvez pas créer un mur végétal sans installer un système d'arrosage. Pour l'arrivée d'eau, préparez un tuyau percé que vous placerez sur le haut de votre structure. Cela permettra à l'eau de s'écouler, car celle-ci doit absolument circuler. Vous devez choisir vos plantes en fonction du milieu dans lequel vous les ferez pousser. Votre imagination et votre sens de l’esthétique seront les plus importants. Tout ce que vos plantes vous demanderont c'est de ne pas les faire cohabiter avec des espèces qui ne les aideront pas à se développer. Veillez donc à placer les plus petites plantes en haut et les plus importantes en bas.Essayez de positionner des fleurs de couleur au milieu d'une jolie étendue de vert. Et vous obtiendrez un jardin facile et esthétique dans votre salon ou contre votre façade.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016