Excite

Jardiner bio pour un potager en pleine santé !

Les plantes trouvent dans le sol tous les nutriments nécessaires à leur croissance. La connaissance et le respect de la vie, de la faune et de la flore sont le fondement du jardinage au naturel. Jardiner bio permet ainsi de sauvegarder et favoriser la vie de son sol. En suivant quelques conseils, vous aurez l'assurance d'avoir un potager en pleine santé.

Jardiner bio, c'est jardiner au naturel. Cela consiste à intervenir le moins possible dans le potager. C'est peut-être en matière de protection des plantes que cette vision du jardinage demande le plus d'efforts. En effet, il n'est pas toujours facile d'accepter la présence de mauvaises herbes ou de voir ses légumes pris d'assaut par quelques insectes ravageurs.

Abandonnez engrais chimiques et pesticides : ces derniers éliminent les parasites des plantes cultivées mais aussi la flore et la faune souterraine qui travaillent au profit du sol. La disparition d'une seule population de micro-organismes suffit à rompre l'équilibre de toute la vie du sol. Les engrais chimiques fournissent en abondance des éléments minéraux sans tenir compte de leur besoins réels. Cela conduit à les suralimenter.

Dans un potager bio, le jardinier intervient le moins possible. Cependant, il est impossible de faire l'impasse sur l'arrosage. En effet, les légumes ont besoin d'un apport en eau suffisant pour leur croissance, à l'inverse des plantes sauvages. Recueillir l'eau de pluie dans des citernes est une solution idéale, évitant ainsi le gaspillage.

Il convient de respecter quelques règles simples en matière d'arrosage. Au début du printemps, arrosez de préférence le matin, lorsque les nuits sont fraîches et les risques de gel pas complètement écartés. Arrosez en fin d'après-midi lors des périodes de fortes chaleurs, l'évaporation sera moindre en l'absence de soleil.

Recette du compost

L'utilisation du compost est incontournable lorsque l'on entend jardiner bio.

Les ingrédients :Marc de café, coquilles d'oeufs, fanes de légumes, presque tous ces résidus sont biodégradables. Evitez papiers et cartons colorés, cendres de charbon, tous chargés de polluants et végétaux malades. Lorsque le tas est terminé, couvrez-le de paille, mais surtout pas de matière plastique car il doit pouvoir respirer. De 4 à 6 mois plus tard, après avoir été tamisé, le compost sera prêt à l'emploi.

Le compost ne s'incorpore pas au sol, il doit être étendu à la surface du sol en couche assez épaisse. Il ne doit pas se dessécher ni s'oxyder.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016