Excite

Jardin et potager : un nouvel Art de vivre

Jardin et potager ont conquis le coeur des Français, toutes générations confondues. Autrement dit, on revient peu à peu aux gestes d'antan. Cultiver son jardin et profiter de son potager et de ses fruitiers sont au goût du jour. Snobisme, besoin de se démarquer, effet de mode ou changement de philosophie ?

L'époque où les ménages boudaient le jardinage et la culture des légumes semble bel et bien révolue. Aujourd'hui, on bèche, laboure, élague, sème, plante... et on récolte des produits sains, cultivés avec amour, sans pesticides, ou tout du moins le souhaite-t-on. L'heure du bio a sonné et celle de la consommation de produits du jardin aussi.

Ce retour au vert va-t-il durer ? Et comment s'explique-t-il ?

Loin d'être l'expression d'un nouveau type de snobisme, il faut plutôt y voir l'accession à un nouveau mode de vie. On peut même parler ici d'un mode de consommation basé sur une terrible envie de retour aux sources. La santé est au coeur des préoccupations tant aux niveaux politique, économique que familial.

Désormais les ménages souhaitent plus que tout nourrir convenablement leur famille, et proposer des repas équilibrés et sains. La chasse au cholestérol, au diabète, et aux différentes formes de cancers aurait-elle enfin sonné ? La peur du surpoids et de l'obésité tout autant que de leurs graves conséquences sur la santé des enfants et des adultes a eu - semble-t-il - gain de cause. La mauvaise réputation des thérapies médicamenteuses amplement médiatisée ces derniers mois a fini de convaincre les plus réticents.

Il est donc permis d'affirmer à l'heure actuelle que jardin et potager sont à l'ordre de tous les menus, comme produits frais, naturels et cuisinés maison. Les Français revendiquent désormais la philosophie du bien manger pour se bien porter. Un nouvel Art de vivre à enseigner de génération en génération.

Un plus sur le plan économique

Exploiter jardin et potager en cultivant légumes et arbres fruitiers permet de gérer différemment le budget alimentation d'un ménage. Mais cette nouvelle attitude aura certainement un impact considérable sur le plan économique au sens large. Car si cette tendance devait s'accroître (et elle est en passe de la faire) sans doute réussirait-elle à inverser la courbe du nombre des maladies dues à une alimentation trop industrielle : le meilleur moyen pour notre système de soins de réduire les coûts.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018