Excite

Immobilier : acheter une maison en viager libre

La vente en viager a toujours eu une connotation un peu négative peut-être due à son aspect de "pari sur la mort". Pourtant, on peut constater un regain d'intérêt pour cette forme de cession, ce qui est tout à fait légitime, en particulier pour le viager libre qui présente moins d'inconvénients pour l'acheteur, mais qui est pourtant minoritaire en France.

En effet, dans l'immobilier, acheter une maison en viager libre, signifie que le bien vendu est disponible pour l'acheteur ou débitrentier, ce qui lui permet de l'habiter ou de le louer et le rend donc accessible à des personnes ne disposant pas forcément d'un très gros budget.

Bien entendu, on ne peut pas gagner sur tous les tableaux donc, dans le cas du viager libre, le bien coûte plus cher que pour le viager occupé. Le prix est fixé au cours du marché et le vendeur reçoit le règlement d'une somme au comptant appelée "bouquet", d'une valeur de 10 % de la valeur du logement et le solde est transformé en rente viagère.

Le vendeur ou créditrentier peut ainsi vendre sa résidence, lorsqu'il entre en maison de retraite, par exemple, ou un bien acheté à titre de placement et dont il ne veut plus supporter la gestion locative. Il faut savoir qu'en France, la plupart des ventes concerne ce dernier type de bien, généralement des petites surfaces.

Ainsi, chacun peut y trouver largement son compte : le vendeur qui dispose ainsi d'une rente qui vient grossir le montant de sa retraite, et l'acheteur qui réalise un investissement dont il dispose immédiatement, comme dans une vente traditionnelle, avec une sorte de crédit sans intérêts.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018