Excite

Comment meubler le salon en style provençal authentique ?

Comment meubler le salon en style provençal dépend de l'idée que l'on se fait dudit style. Veut-on un style "vacances" qui évoque les hôtels et les locations dans lesquels on a pu séjourner ? Ou veut-on de l'authentique ? L'authentique, ce n'est pas le débordement d'ornements en forme d'olive, de cigales ou de soleil. C'est, au contraire, la sobriété : du noyer, de la paille, de la terre cuite et des indiennes raffinnées.

Le mobilier et les étoffes

Les éléments traditionnels provençaux qui meublaient un salon bourgeois au XVIIIe et au XIXe siècles sont des bergères en noyer, à l'assise faite de paille, et l'incomparable "radassier" : un canapé 3 places, lui aussi paillé, sur lequel on paresse. Les salles communes des fermes (mas) possédaient immanquablement un pétrin, meuble en forme de bac sur pied, que l'on transforme souvent en bar, aujourd'hui. Ce pétrin était surmonté de la panetière, une espèce de garde-manger de bois, qui servait à entreposer le pain et dans lequel on place souvent, désormais, les alcools. L'estanier, sur lequel on faisait égoutter la vaisselle (en étain) et les boîtes à sel, à farine et à couverts complétaient ce mobilier entièrement en noyer, plus ou moins ouvragé, parfois très dépouillé pour les pièces les plus anciennes. Voilà une base pour savoir comment meubler le salon en style provençal authentique.

Les tissus provençaux étaient inspirés des étoffes importées des Indes par le port de Marseille. On y retrouve le plus fréquemment la fameuse "larme" des motifs cachemire, des arabesques, des fleurs imaginaires aux tiges entrelacées. Les personnes simples utilisaient plus facilement de l'uni, des rayures ou des carreaux. Des horreurs ont été mises sur le marché depuis quelques années sur lesquelles sont imprimés des cigales, des olives, des tournesols dans des tons abominablement contrastés. Sachez que ces motifs n'ont rien d'authentique. Vous pouvez, en revanche, jeter sur votre radassier une couverture piquée en tissu fleuri aux couleurs passées qu'on appelle actuellement à tort "boutis" ou, si vous êtes plus fortuné un vrai boutis, ouvrage fait à la main où des motifs apparaissent par transparence. Ils sont obtenus en passant de la bourre entre deux couches de fine baptiste dans certains endroits délimités par des piqûres, et pas dans d'autres.

Pour compléter le décor

Quelques autres notions peuvent servir pour savoir comment meubler le salon en style provençal authentique. En Provence, les sols étaient pavés de carreaux en terre cuite rouge, hexagonaux (les tommettes) ou carrés (les malons). Dans toutes les pièces de la maison, les murs étaient annuellement badigeonnés à la chaux. Ils étaient blancs. Il y avait ça et là des poteries qui servaient aux besoins quotidiens : le "toupin" pour cuire la daube, le "tian" pour faire la vaisselle ou cuire les gratins, la "douire" pour l'huile... et des corbeilles, "banastes" et paniers.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016